yin yoga

Pratique douce destinée à tous ceux qui recherchent de longs étirements tout en cultivant calme et observation.

Les postures de Yin Yoga proposent un voyage intérieur, une exploration de notre nature profonde, jusque dans la partie minérale du corps : nos os. Dans l’immobilité des postures au sol tenues plusieurs minutes, nous laisserons agir le souffle et la gravité afin de décontracter les muscles et d’atteindre les tendons, ligaments et tissus conjonctifs. Ne rien faire, ne pas agir, juste être ici et maintenant… Suivant les principes de la philosophie Taoïste, le Yin yoga est une invitation à mieux se connaître, une méditation du corps et de l’esprit.

Le Yin Yoga est une pratique révélée par Paul Grilley (USA) dans les années 90 qui, après des années de yoga Ashtanga et Bikram, a trouvé une autre dimension à sa pratique en intégrant le système taoïste des méridiens, les théories de l’acupuncture chinoise avec celles du yoga et du trantra indien. Il a pratiqué le yoga taoïste avec Paully Zinc et étudié avec Dr. Hiroshi Motoyama, yogi et scientifique Japonais.

Le Yin et le Yang, symbole du Taoïsme chinois reflètent le Tha (lune) et le Ha (soleil) du yoga indien: la dualité de notre existence et cette recherche d’unification et d’équilibre avec la pratique. L’équilibre n’est pas statique, c’est un mouvement perpétuel dans lequel nous évoluons. Une pratique solaire ou Yang stimule la peau, les muscles, la circulation sanguine grâce au rythme et à la répétition d’enchaînement de postures.
 
Les Yoga sutra de Patanjali nous parlent aussi de sthira et sukham: stabilité et confort qui sont des qualités lunaires, Yin. Dans l’immobilité du corps et de l’esprit, la méditation peut emmerger. Lorsque la peau, les muscles et le flux sanguin (Yang) se relaxent, alors nous pouvons accéder en toute sécurité à nos ligaments, nos os et articulations (Yin). Selon le système des méridiens (canaux énergétiques) Taoïste, le Chi ou Force vitale circule dans les fluides sinoviaux de nos articulations. Dans l’immobilité des postures Yin, la traction du poids du corps et la respiration, nous créons de l’espace dans tous les tissus profonds qui tiennent notre squelette afin de libérer le flux Chi ou Prana notamment dans la sphère sacro-iliaque.